Photo blog

Nouveau

Déambulation photographique avec Jérémie Bernaert à Québec

Parcours déambulatoire photographique avec le photographe Jérémie Bernaert dans les rues du quartier St-Roch à Québec (Québec, Canada).

Présentation originale pour une exposition en projetant une narration et des photographies comme un diaporama mobile et pédestre dans les rues du quartier St-Roch, sur les murs des bâtiments et au sol. Une belle façon de découvrir quelques uns des projets de Jérémie Bernaert, équipé d’un projecteur branché à une pile dans son sac-à-dos, attaché devant lui et un iPod.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

_DSC3145-web _DSC3154-web _DSC3168-web _DSC3176-web _DSC3197-web _DSC3198-web _DSC3214-web _DSC3235-web _DSC3240-web _DSC3244-web _DSC3247-web _DSC3259-web _DSC3260-web _DSC3261-web _DSC3265-web _DSC3275-web _DSC3280-web _DSC3281-web _DSC3286-web _DSC3302-web _DSC3319-web _DSC3327-web _DSC3330-web _DSC3335-web

Image

Lancement de «Vote pour ça» (Votepour.ca) le 8 novembre 2014 au Triplex suspendu

Le 8 novembre dernier, au Triplex suspendu, l’organisme de participation citoyenne et incubateur de projets axé sur le développement local «Votepour.ca» tenait sa soirée de lancement et première consultation publique sur des idées de projet pour Limoilou.

http://blogue.monlimoilou.com/2014/si-la-tendance-se-maintient-pour-limoilou/

http://www.votepour.ca/

Ce diaporama nécessite JavaScript.

_DSC5040-webc_DSC4976-webc_DSC4988b-webc_DSC4977-webc _DSC5026-webc _DSC4988-webc _DSC5008-webc _DSC5011-webc _DSC5032-webc_DSC4986-webc

Image

Première projection d’Enfants du sable à Québec.

Projection en première du court métrage documentaire Enfants du sable de Mathilde Michaud au Bar coop L’AgitéE, jeudi 29 janvier 2015  à Québec. Le film sur l’exploitation des sables bitumineux donne entre autres la voix à sept jeunes albertains rencontrés lors d’un séjour dans la province canadienne des hydrocarbures.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Enfants du sable *** Children of the sands from Mathilde Michaud on Vimeo.

_DSC0934-webc _DSC0944-webc _DSC0954-webc_DSC0963-webc _DSC0963nb-webc _DSC1008-webc _DSC1016-webc _DSC1052-webc _DSC1105-webc _DSC1117nb-webc _DSC1124-webc _DSC1124nb-webc _DSC1132-webc _DSC1132nb-webc _DSC1147-webc _DSC1147nb-webc

Bande-annonce

Enfants du sable Trailer from Mathilde Michaud on Vimeo.

Les Productions des Berges présentent ENFANTS DU SABLE

Les sables bitumineux, parlons-en! Avec un pipeline renversé et un gouvernement qui veut les exploiter de plus en plus intensément, qu’est-ce qu’on fait de l’impact qu’ils peuvent avoir sur notre jeunesse? Un court documentaire par Mathilde Michaud pour rencontrer 7 jeunes Albertains et leur propre vision des sables bitumineux!

Un documentaire de MATHILDE MICHAUD
Avec QUETZALA CARSON, MIKE NOEL, KEVIN SHEPHEARD, MURRAY GINGRAS, MICHELLE SPETA, IAN KUREK, ANDREW FEHR, BRANDON BEALS
Musique originale de GUILLAUME GUILBAULT, scénario de MATHILDE MICHAUD, conception visuelle de RAPHAËL HÉBERT

Image

Les Fourberies de Scapin au Théâtre de la Bordée jusqu’au 14 février 2015

Une autre commande photo pour Monsaintroch.com :)

Comme je dis souvent: «Pour un photographe, photographier du théâtre, c’est du bonbon!»

Ce diaporama nécessite JavaScript.

«J’oublie toujours à quel point Molière peut me faire rire et même réfléchir. Jusqu’à ce que je vois une de ses pièces, alors ça me revient : les serviteurs rusés, les maîtres un peu dépassés, les jeunes pleins d’idéaux, les situations rocambolesques, les stratagèmes, les dialogues, les mots, le jeu, les rires…

Assise dans la salle de la Bordée, j’ai vécu tout ça et plus avec Les Fourberies de Scapin. Une soirée d’où l’on sort heureux.»
– Valériane Cossette

_DSC9836-webc _DSC9851-webc _DSC9863-webc _DSC9873-webc _DSC9884-webc _DSC9907-webc _DSC9941-webc _DSC9969-webc_DSC0029-webc _DSC0040-webc _DSC0058-webc _DSC0090-webc _DSC0119-webc _DSC0132-webc _DSC0165-webc _DSC0172-webc _DSC0189-webc _DSC0207-webc _DSC0227-webc _DSC0239-webc _DSC0253-webc _DSC0280-webc _DSC0305-webc _DSC0313-webc _DSC0344-webc _DSC0398-webc _DSC0419-webc _DSC0433-webc _DSC0444-webc _DSC0450-webc _DSC0474-webc _DSC0485-webc _DSC0504-webc _DSC0517-webc _DSC0520-webc _DSC0574-webc _DSC0599-webc _DSC0611-webc _DSC0663-webc _DSC0715-webc _DSC0736-webc _DSC0782-webc _DSC0790-webc _DSC0801-webc _DSC0821-webc _DSC0827-webc

http://www.bordee.qc.ca/saison/les-fourberies-de-scapin.html

Texte : Molière
Mise en scène : Jacques Leblanc
Assistance à la mise en scène : Jocelyn Paré

Distribution

Émile Bergeron
Chantal Dupuis
Philippe Durocher
Hugues Frenette
Jonathan Gagnon
Élie Giasson-Fragasso
Pierre-Olivier Grondin
Marianne Marceau
Christian Michaud
Jack Robitaille
Ghislaine Vincent

Conception

Décor : Ariane Sauvé
Costumes : Sébastien Dionne
Maquillages : Élène Pearson
Coiffures et perruques : Sébastien Dionne et Florian Van Wembeke
Accessoires costumes: Sébastien Dionne et Ariane Sauvé
Lumières : Dominic Lemieux
Musique et instruments : Fabrice Tremblay
Violon : Philippe Amyot

Image

Vigile de solidarité avec Charlie Hebdo à Québec, QC

Mercredi matin, 7 janvier 2015 à Paris, en France, des tireurs fanatiques religieux entraient au siège du magazine Charlie Hebdo et criblaient de balles et tuaient au moins 12 personnes présentes sur les lieux et en blessaient 11 autres. La réaction de solidarité, de compassion et de défense de la liberté de presse, mais surtout de la liberté tout court ne s’est pas fait attendre et les rassemblement et vigiles se sont vite multipliées. À Québec (Québec, Canada) le rendez-vous lancé dans un court délai était devant le Consulat général de France, 25, rue St-Louis et a su mobiliser environ 300 personnes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

_DSC8874-webcLe sloggan «Je suis Charlie» a su toucher et rassembler beaucoup de gens partout dans le monde. D’autres tenaient des bougies ou lampions allumés ou brandissaient un crayon. #JeSuisCharlie

_DSC8886-webcC’est par -35° Celcius avec de la neige et du vent que les gens se sont assemblés.

_DSC8880-webc_DSC8889-webc _DSC8902-webc _DSC8904-webc _DSC8908-webc _DSC8916-webc _DSC8919-webc _DSC8930-webc _DSC8939-webc _DSC8943-webc _DSC8959-webc _DSC8970-webcLe Consul général de France à Québec, Nicolas Chibaeff.

_DSC8991-webc _DSC9000-webc _DSC9014-webc _DSC9019-webc _DSC9038-webc _DSC9041-webc _DSC9046b-webc Il y en a un qui a cru bon d’apporter une note discordante. À prendre au premier degré? Second degré? Troisième degré? Je ne sais pas, mais à mon avis c’était tout au moins de mauvais goût.

Image

Vigile aux chandelles pour les 43 disparus de Ayotzinapa au Mexique.

Solidaridad con Ayotzinapa / Solidarité avec Ayotzinapa: https://www.facebook.com/events/1533222183582850/?fref=ts

« Que s’est-il passé le 26 septembre? Selon les premiers éléments de l’enquête, les étudiants auraient «emprunté» un bus pour se rendre à une manifestation. Provocateurs, certes, mais non violents. Se sentant visé, le maire de la ville d’Iguala ordonne à la police de leur «donner une leçon». Les étudiants sont arrêtés et trois sont tués sur le champ par les forces de l’ordre locales, dans la confusion du moment. Peu après, quarante-trois jeunes enseignants en formation, parmi lesquels de nombreux «indigènes», sont détenus par la police puis «confiés» aux Guerreros Unidos. »

– Slate France http://www.slate.fr/story/94405/mexique-enlevement-etudiants-ayotzinapa

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Ce jour-là, ils s’étaient rendus à la gare d’Iguala pour obtenir trois autobus supplémentaires et ils ont été interceptés par la police municipale dès la sortie de la ville. Les étudiants en tête du convoi sont descendus du bus pour demander aux policiers de les laisser passer. « Quand nous avons essayé de déplacer leur voiture, ils ont commencé à nous canarder », raconte l’un des élèves. Les policiers ont ouvert le feu et tué deux d’entre eux, un autre étudiant a été blessé à la tête. Plus de 40 étudiants ont été arrêtés (dont El Cochi) et les autres ont réussi à s’enfuir par les collines.

Un jeune au crâne rasé, comme tous les étudiants de première année, raconte que les policiers ont tiré de sang-froid. « Ils ont fait feu sur un copain presque à bout portant. La balle lui est entrée dans la mâchoire et lui a explosé la tête. Il était méconnaissable. Ils ont continué à tirer et nous avons pris la fuite comme nous avons pu. Nous étions cernés par des voitures de police, des policiers, et j’ai même vu des gens en civil. » »

– Courrier international. http://www.courrierinternational.com/article/2014/10/11/ayotzinapa-l-ecole-militante-des-etudiants-disparus

_DSC7227-webc _DSC7252-webc _DSC7257-webc _DSC7262-webc _DSC7265-webc _DSC7288-webc _DSC7294-webc _DSC7302-webc _DSC7314-webc _DSC7345-webc _DSC7357-webc _DSC7359-webc _DSC7364-webc _DSC7382-webc _DSC7398-webc _DSC7422-webc _DSC7428-webc

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 482 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :