Photo blog

Libéraux.net répond au site « Pour la vérité » (PLQ).

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

PLQ : Plagiat, vol de propriété intellectuelle, violation de droits moraux et
diffamation en pleine campagne électorale

Montréal, 16 aout 2012 – Le mercredi 15 aout, Le parti libéral du Québec (PLQ) a annoncé et
officiellement revendiqué une copie du média citoyen liberaux.net.

Le PLQ a :
− plagié intégralement et grossièrement le design visuel du site libéraux.net
− plagié les textes sans en attribuer les droits à l’auteure
− altéré les textes originaux en les raturant visuellement
− enfreint la licence Creative Commons
− violé les droits moraux de l’oeuvre
− diffamé l’auteure et ses collaborateurs

Plagiat, violation des droits moraux et licence
Le site lancé par le PLQ ne représente pas une réponse aux informations contenues dans
liberaux.net, ni un dialogue entre points de vue – légitime dans un débat démocratique.
Il s’agit plutôt d’un acte de vandalisme numérique, qu’on peut apparenter à celui de recopier une
affiche ou un journal dans tous ses détails visuels, d’en raturer tous les textes pour y placer en
regard son propre texte.

De plus, le site liberaux.net est offert au public sous une licence Creative commons qui stipule qu’il
est possible d’en partager le contenu, de l’utiliser même à des fins commerciales, selon les
conditions suivantes :
− en attribuer la paternité du travail à son auteur
− partager dans les mêmes conditions
Or le plagiat du PLQ est présenté sous copyright PLQ qui bafoue ouvertement la licence originale
pourtant ouverte et très généreuse, en s’attribuant des droits indument.

http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr

Rappelons notamment que la violation des droits moraux est clairement démontrée en vertu des
articles 28.1 et 28.2 de la Loi sur les droits d’auteurs (LDA).

http://lois-laws.justice.gc.ca/fra/lois/C-42/page-17.html#docCont

Diffamation
Le PLQ diffame l’auteure et ses collaborateurs en qualifiant d’« anonyme », de « salissage », de
« travail de désinformation », de « fausseté », de « création de cynisme ». Il est important de
rappeler que ces propos visent implicitement des informations pourtant issues de centaines d’articles
de presse publics, d’organes de presse connus et reconnus tels que La Presse, Le Devoir, Le Journal
de Montréal et le Journal de Québec, Radio-Canada et plusieurs autres.

Enfin, le site n’est aucunement anonyme, son auteure principale, Geneviève Tardy, s’étant
clairement identifiée avant même le début de la campagne électorale lors d’une entrevue accordée à
la Radio de Radio-Canada, le 31 juillet 2012. De plus, le nom de Pierre-Philipe Émond a été
clairement identifié dès la mise en ligne du site en mai 2012. Cette dernière revendique
ouvertement le statut d’auteure dans les autres médias, traditionnels ou sociaux, ce qui n’a pu
échapper à la direction du PLQ ou son département de communication. À ce propos, l’auteure
déclare que la tentative du PLQ d’attribuer à des forces anonymes et cyniques la création du site
liberaux.net est grossière et relève d’une volonté de se « victimiser » alors que le site ne fait que
reprendre des faits largement connus du public et médiatisés.

Il est a noter que suite à la sortie du site du PLQ, des journalistes professionnels ont mis les deux
sites à l’épreuve des faits. Ces derniers n’ont aucunement conclu à que le site était « la plus vaste
opération de palissage et désinformation », comme le prétend le PLQ, bien au contraire.

http://www.liberaux.net/media/upload/Radio-CanadaentrevueGenevievele31juillet2012de2a4minutes.mp3

http://www.radio-canada.ca/sujet/elections-quebec-2012/2012/08/16/008-sites_web_liberauxnetpourlaverite-
qui_dit_vrai.shtml

Tentative de censure
Cette violation flagrante et grossière de l’oeuvre de la créatrice de liberaux.net fait également suite à
la tentative « anonyme » de censure dont a été victime le site récemment.

En effet, le 1er août 2012, une plainte « anonyme » a été déposée au Directeur général des élections
du Québec afin de tenter de forcer la fermeture du site libéraux.net au motif que celui-ci
contrevenait à la Loi électorale du Québec.

Le 2 aout 2012, après étude du dossier, le site liberaux.net a été officiellement reconnu par le
Directeur général des élections du Québec (DGEQ) comme un étant un média citoyen en vertu de
l’Article 404 de la Loi électorale du Québec. Le dossier a donc été révisé en faveur de l’auteure.

Appel au calme et au débat factuel
L’auteure du site libéraux.net reconnait le droit du PLQ de défendre ses positions. Toutefois, cette
défense doit se faire dans le respect des dispositions légales applicables. À cet effet, l’auteure
affirme que : « si le PLQ désire citer liberaux.net pour y répondre, l’éthique et le droit lui offrent le
droit de citation, pas celui de plagiat et encore moins de raturage. En espérant que le PLQ
respectera la base minimale qui lui est demandée.

– 30 –

Pour informations :
Geneviève Tardy

http://liberaux.net/

http://plq.org/pourlaverite/

Advertisements

Une Réponse

  1. i find it very interesting and educational. thanks for posting anyway. lista de emails lista de emails lista de emails lista de emails lista de emails

    J'aime

    24 août 2012 à 11:57

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s